Anciens salariés du SOFITEL : Devenir un chef d’entreprise, c’est possible

admin5666/ février 20, 2013/ Création d'entreprise/ 0 comments

La CCISM et le Groupe ACCOR, partenaires d’un programme de reconversion pour favoriser la création d’entreprise.

Anciens salariés du SOFITEL : Devenir un chef d’entreprise, c’est possible
Suite à la fermeture du SOFITEL Maeva Beach, le Groupe ACCOR a choisi d’accompagner l’ensemble de son personnel selon différents schémas : retraite anticipée, replacement, formations et création d’entreprise.

C’est sur ce dernier volet qu’un partenariat s’est construit avec la CCISM fin 2012 afin de créer l’environnement le plus favorable à l’aboutissement des projets de chacun des porteurs.

Sur les 25 anciens salariés sensibilisés lors d’une première initiation à la création d’entreprise (1, 2,3 J’entreprends !), 9 ont finalisé leur projet grâce à plusieurs formations et aux conseils techniques individualisés menés respectivement par le Pôle « Formation » et le Pôle « Entreprises » de la CCISM. Cette première étape leur a permis de valider la pertinence économique de leur projet et d’établir un « Business Plan ».

En parallèle, afin de se préparer à la gestion de leur entreprise et d’assurer la pérennité de leur projet, , ces futurs entrepreneurs ont d’ores et déjà adhéré aux bonnes méthodes de gestion proposés par les services du Centre d’Accompagnement en Gestion (www.cagest.pf). Pour rappel, il faut savoir que le défaut de gestion reste la cause première des échecs en matière de création.

Après avoir suivi ces différentes étapes nécessaires à la viabilité de leur future entreprise, ces 9 anciens salariés du SOFITEL TAHITI ont présenté leur projet ce lundi 18 février à un jury composé de représentants du groupe ACCOR (Christian PENSART DRH, Christophe Faure DAF), du CAGEST (M. Yves-Hiapo GARBET) et de la CCISM (Mme Jeannette LEOU BOISSIN Elue du collège

Métiers, GANDOUIN Widric Conseiller). Ce Jury décidera en fonction d’une grille de critères de soutenir certains projets de création d’entreprise en allouant une aide financière de 750 000 Fcfp, complémentaire au programme d’accompagnement déjà réalisé.

La Chambre Consulaire et son Président, M Stéphane CHIN LOY, se félicitent de cette démarche constructive menée avec et pour un ressortissant qui a su faire preuve d’une véritable considération pour ce personnel visant la voie entrepreneuriale.

(Source: TAHITI INFO)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*